Réservé aux abonnés

Pourquoi le retour de Trump sur Twitter est un pari risqué pour Musk

Image d'illustration. | AP Photo / Rebecca Blackwell

En réactivant le compte suspendu de l'ancien président américain, Elon Musk se polarise, mais tente de se dépeindre en défenseur de la démocratie et de la liberté d'expression.

A chaque jour suffit sa peine pour Twitter? Elon Musk a réactivé le compte de l’ancien président américain Donald Trump dimanche 20 novembre, banni depuis janvier 2021 par le réseau social, suite aux émeutes du Capitole.

La décision a été prise par le nouveau patron de Twitter sur la base d’un sondage réalisé sur son compte, lequel a récolté plus de 15 millions de votes, dont 51,8% d’avis positifs quant à la réintégration de Donald Trump.

Pourquoi on en parle. Pour Elon Musk, cette démarche a vocation à donner la parole au peuple. «Vox populi, vox dei», a tweeté l’entrepreneur. Ce nouveau coup d’éclat intervient après une semaine déjà chargée pour le réseau social: des centaines d’employés ont démissionné, refusant de faire partie du «Twitter 2.0» promis par Elon Musk, et le lancement du service d’abonnement incluant la certification pour tous a encore été repoussé, après maintes dérives et usurpations d’identité.

Lire aussi: Un faux compte Twitter certifié piège un labo pour dénoncer le prix de l'insuline – à raison?

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter