Réservé aux abonnés

OPINION — La Suisse n'a pas besoin d'un ministre des technologies

Grégoire Barbey

C’est le nouveau combat de l’organisation CH++, un lobby qui veut faire avancer la Suisse sur le plan numérique: le Conseil fédéral doit se doter d’un département dédié à la technologie. Et pour rendre cela possible, l’organisation lancée par l’épidémiologiste Marcel Salathé plaide en faveur de l’élargissement du Conseil fédéral de 7 à 9 membres, un débat qui revient régulièrement en Suisse.

Le rôle de ce département de la technologie serait entre autres de réunir différents offices qui sont pour l’instant éparpillés dans plusieurs organes fédéraux: informatique, cybersécurité ou encore administration numérique. De cette manière, les compétences et les ressources pourraient être regroupées.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter