Réservé aux abonnés

OPINION – Gare au solutionnisme technologique

Grégoire Barbey

L’humain est en passe de devenir obsolète, remplacé par des technologies qui promettent d’être plus performantes, plus justes et plus rapides. Ce solutionnisme technologique, qui se planque derrière l’innovation pour régler tous les problèmes, est particulièrement présent dans la lutte contre le réchauffement climatique, mais pas seulement. L’affaire du traçage des élèves de 4 à 6 ans dans la commune de Bourg-en-Lavaux est symptomatique de cette tendance qui se généralise.

«La technologie est la réponse, mais quelle était la question?» Cette phrase, prononcée par l’architecte Cédric Price en 1966, s’applique parfaitement à ces élèves vaudois. Dont le bon déroulement des trajets scolaires était assuré par les conducteurs de bus mais qui sont désormais tous munis d’un badge qui enregistre les données et les envoie sur des serveurs d’une société belge.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter