Réservé aux abonnés

Les cryptos pour les Russes en exil, une question de survie

Image d'illustration. | CC By SA Pudelek / Wanwa

«Heureusement que les cryptomonnaies ont été inventées avant la guerre, sinon on était foutus.» Nikolaï* ne mâche pas ses mots. Comme d’autres de ses concitoyens russes, il a fui son pays, où il ne se sentait plus en sécurité, pour se réfugier au Monténégro, où il réside depuis deux ans. Et alors que Vladimir Poutine a annoncé mercredi 21 septembre 2022 sa décision d’enrôler 300’000 hommes supplémentaires en Ukraine, bien d’autres Russes prendront eux aussi le chemin de l’exil.

Comme tant d’autres, Nikolaï est victime des sanctions occidentales prises contre son pays depuis l’invasion de l’Ukraine le 24 février 2022, sanctions qui frappent indifféremment les opposants et les défenseurs du régime de Vladimir Poutine.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter