Les canicules en Californie ont privé Twitter d'un datacenter majeur et menacent sa stabilité

Image d'illustration. | EPA via Keystone / Marius Becker

Les temps sont durs pour Twitter, alors qu’Elon Musk fait des pieds et des mains pour annuler le rachat du réseau social. En Californie, les chaleurs extrêmes ont privé l’entreprise de l’un de ses principaux centre de données situé à Sacramento. Un cadre de Twitter a prévenu qu’une autre panne simultanée pourrait entraîner l’arrêt du service pour certains de ses utilisateurs, révèle CNN, qui a consulté un mémo interne.

Pourquoi c’est important. La panne est survenue lundi 5 septembre, dans des conditions météorologiques extrêmes. Cet incident donne du poids aux révélations de Peiter Zatko, ancien responsable de la sécurité de Twitter, qui s’est transformé en lanceur d’alerte. Selon lui, le réseau social ne dispose pas d’une redondance suffisante dans ses centres de données, qui consiste à dupliquer l’hébergement sur différents sites afin de réduire les risques de panne en cas d’incident localisé.

Peiter Zatko avait dénoncé ce risque dans un document transmis aux autorités américaines en juillet, et dont CNN s’est fait l’écho. D’après lui, de petites pannes qui surviendraient dans plusieurs centres de données pourraient entraîner l’arrêt temporaire de Twitter pendant plusieurs semaines, voire mois.

link

A lire sur CNN