Les AirTags d'Apple peuvent vous espionner: voici comment s'en protéger

Voici à quoi ressemble un AirTag d'Apple. | EPA / Jim Lo Scalzo

Alors que l’inquiétude grandit autour des AirTags d’Apple et leur capacité à suivre des individus à leur insu, l’entreprise a récemment publié un guide de sécurité concernant ce produit, relève le Wall Street Journal.

Les AirTags, c’est quoi? Il s’agit d’un petit appareil qui permet de traquer, grâce à la technologie Bluetooth, les objets auxquels ils sont rattachés. Certains les utilisent pour leurs animaux de compagnie, d’autres pour leurs trousseaux de clé ou leur portemonnaie. S’ils peuvent être très utiles pour retrouver des objets ou des animaux égarés, ils sont malheureusement aussi utilisés pour suivre des individus à leur insu. Les AirTags servent parfois dans des vols de voiture.

D’autres produits similaires existent sur le marché, mais ce qui rend la technologie d’Apple si particulière, c’est sa fiabilité et sa précision. En Suisse, on peut en acquérir un pour une trentaine de francs. Voici quelques conseils pour se prémunir d’un éventuel suivi non désiré.

Comment s’en prémunir. Pour les détenteurs d’un iPhone, une fonctionnalité intégrée au smartphone détecte les AirTags inconnus au bout d’un certain temps et affiche une notification sur l’appareil. A noter que cette fonctionnalité est active par défaut à partir de la mise à jour iOS 14.5 pour les iPhone et les iPods, et iPadOS 14.5 pour les tablettes d’Apple.

Pour les utilisateurs de téléphones qui tournent sur le système d’exploitation Android, une telle fonctionnalité n’existe pas. Il faut télécharger et installer l’application Tracker Detect, développée par Apple. Problème de taille: il semble qu’il faille systématiquement activer l’application manuellement pour réaliser un scan afin de détecter un éventuel suivi indésirable.

Autre point important à savoir: les AirTags émettent une alerte sonore entre huit et vingt-quatre heures après avoir été séparés de leur propriétaire. Ci-dessous, une vidéo permet d’apprendre à reconnaître les sons distinctifs émis par les AirTags. Comme l’explique l’auteur, le premier son correspond à l’alerte émise par le traqueur lorsque son propriétaire cherche à le localiser. Le deuxième indique quant à lui que l’appareil est séparé de son utilisateur, et donc potentiellement utilisé à des fins de suivi malveillant.

Que faire si vous découvrez un AirTag inconnu? Si vous découvrez un AirTag et qu’il ne vous appartient pas, il est possible de le scanner grâce à la technologie NFC présente dans la plupart des smartphones modernes. Il faut approcher le téléphone à proximité de la partie blanche de l’AirTag jusqu’à l’apparition d’une notification sur l’écran de votre appareil. Des informations spécifiques peuvent être consultées, et si son utilisateur a indiqué sa disparition, des données de contact devraient être accessibles.

Dans le cas où un AirTag inconnu ne semble pas perdu, il faut le désactiver et contacter les autorités pour le signaler.

Pour désactiver le traqueur, il faut appuyer sur sa partie argentée et effectuer une rotation en sens inverse des aiguilles d’une montre. Il faut ensuite retirer le couvercle et la batterie.

link

A lire sur le Wall Street Journal