Réservé aux abonnés

Le dossier électronique du patient devient (enfin) un vrai enjeu national

Capture d'écran du dossier électronique du patient.

C’est un véritable serpent de mer: lancé en 2021, le dossier électronique du patient peine à convaincre en Suisse. Les raisons de l’échec actuel sont multiples: lancement repoussé plusieurs fois, technologies et structures trop complexes, manque de convivialité à l’usage, défauts quasi rédhibitoires pour les médecins, introduction décentralisée, etc. A Berne, on intervient enfin pour faire le ménage et rendre l’outil facile d’accès. La Confédération devra mettre en place une infrastructure centralisée.

Pourquoi c’est rageant. Il a fallu attendre les 27 avril et 11 mai pour que le dossier avance enfin très concrètement au niveau fédéral. Jusqu’ici, c’est plutôt un grand capharnaüm décentralisé chapeauté par une loi (LDEP) a minima. Les communautés de référence – Cara pour une bonne partie de la Suisse romande – ont lancé leur outil de cybersanté dans le désordre et sans véritable réflexion globale de fond. Les problèmes accumulés et évitables nécessitent donc une intervention musclée de Berne.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter