Réservé aux abonnés

La photo de jeu vidéo entre au musée… et agite le monde de l'art

Une photo prise dans le jeu Death Stranding et figurant dans l'ouvrage «Place(s)». | Pascal Greco

Le visuel ci-dessus rappelle immédiatement l’Islande, avec ses paysages rocheux et ses étendues sauvages. Et pourtant, il s’agit d’une photographie in-game, c’est-à-dire prise dans un jeu vidéo. C’est le photographe et cinéaste professionnel Pascal Greco qui en est l’auteur. Réalisée dans le jeu vidéo Death Stranding, cette série de 57 clichés a fait l’objet d’un livre intitulé Place(s). Tant le choix du format carré des photos – rappelant le polaroid apprécié par le photographe – que du papier trahissent une volonté de brouiller les pistes.

Une œuvre née du semi-confinement. C’est une frustration qui est à l’origine de Place(s). Alors qu’il a prévu de retourner pour la troisième fois en Islande en avril 2020, Pascal Greco, qui a publié en 2013 un recueil de photographies consacré à ce pays, intitulé No Cliché, est confronté à la décision du Conseil fédéral annoncée le 13 mars.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter