Réservé aux abonnés

La Finma sort l'artillerie lourde contre les cryptomonnaies

Image d'illustration. | Keystone / Lukas Lehmann

C’est une décision qui fait grincer des dents dans le secteur des cryptomonnaies. L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, la Finma, a une nouvelle fois décidé de serrer la vis aux opérations de change qui impliquent des «monnaies virtuelles», selon la formule consacrée.

Concrètement, l’achat et la vente de cryptomonnaies nécessitera une vérification d’identité dès lors que le montant de l’opération dépasse le seuil de 1000 francs dans les 30 jours, «en cas de paiements en espèces ou d’acceptation d’autres instruments de paiement anonymes», précise le texte. Auparavant, ce seuil était fixé à 5000 par jour, puis avait déjà été abaissé à 1000 francs par jour.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter