Réservé aux abonnés

L'UE fait le ménage dans le chaos numérique

Le projet Digital Services Act est porté par le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton. Photo EP

Ce mardi, l’Union européenne présente officiellement son «pack» de lois, comme elle l’appelle, afin de réguler le marché unique des services numériques. Il s’agit du Digital Services Act (DSA), un texte ambitieux qui est porté par Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur. Il concerne la régulation de l’intelligence artificielle, la monnaie et les plateformes numériques, l’économie en général: rien ni personne n’y échappe.

Pourquoi c’est important. Ce texte s'attaque à la fois à la stratégie hégémonique des géants américains du numérique et à leurs politiques en matière de modération. Jugez plutôt: internet et l’écosystème numérique, en Europe, sont dominés par une poignée de sociétés colossales, les GAFAM (pour Google, Amazon, Facebook, Apple, et Microsoft). La capitalisation de chacune d’elles (sauf Facebook) dépasse les 1000 milliards de dollars.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter