Réservé aux abonnés

Twitter: «En appelant à voter républicain, Elon Musk a franchi une ligne»

Keystone / AP / Patrick Pleul

Elon Musk est-il crédible? Depuis sa prise de contrôle de Twitter, l’homme le plus riche du monde ne cesse de multiplier les coups d’éclat. Il faut pourtant le prendre au sérieux, avertit Olivier Lascar, qui vient de signer une enquête sur l'entrepreneur.

Licenciements de masse, annonces intempestives, altercations publiques… Depuis qu’il a racheté Twitter, Elon Musk multiplie les frasques erratiques sur la plateforme de microblogging, poussant des milliers d’utilisateurs vers la sortie. Mais en dépit de ses manières de troll, Elon Musk a mené des entreprises vers des succès que nul ne leur prêtait.

Olivier Lascar, journaliste chez Sciences et Avenir, vient de signer un livre sur l’excentrique entrepreneur, intitulé Enquête sur Elon Musk, l’homme qui défie la science (éd. Alisio Sciences). Il déchiffre pour Heidi.news les premiers pas du nouveau maître de Twitter. Et n’en démord pas: Elon Musk doit être pris au sérieux.

Olivier Lascar - Basse Def - web - Photo par Bernard Martinez.jpg
Olivier Lascar est journaliste chez Sciences et Avenir et l'auteur d'un livre sur Elon Musk et son rapport à la science. | Bernard Martinez

Heidi.news — Que vous inspirent les premières décisions d’Elon Musk concernant Twitter?

Olivier Lascar — Deux décisions me paraissent particulièrement risquées par rapport à la nature même du réseau social. Ce qu’il faut comprendre, ce sont les règles intrinsèques qui font de Twitter une plateforme appréciée de ses utilisateurs: la concision du message et la volatilité de l’information. Twitter fonctionne un peu à la manière d’un ruisseau dont le débit est continu. Il y a un flot ininterrompu de messages, et grâce à la viralité de Twitter, certains sortent du lot et peuvent avoir une visibilité accrue.

Elon Musk a indiqué qu’il envisageait d’allonger la taille des textes qui peuvent être publiés sur la plateforme. Et son système d’abonnement, qui inclurait la fameuse certification dont tout le monde parle, permettrait selon lui de garantir aux abonnés que leurs messages auront une plus grande durée de vie sur le réseau. De tels changements remettraient en question les règles inhérentes au fonctionnement de Twitter, ce qui pourrait faire perdre le goût qu’en ont ses utilisateurs.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter