Réservé aux abonnés

Derrière le rachat du genevois SafeHost, l'ombre des géants du numérique

Image d'illustration. | Unsplash

C’est une information qui est restée jusqu’ici plutôt discrète. Le fournisseur de datacenters genevois SafeHost passe en mains américaines, comme le relevait ICT Journal le 24 mai. L’entreprise, qui gère quatre centres de données, dont trois sont situés en Suisse romande, est rachetée par IPI Partners, un fonds d’investissement spécialisé dans l’acquisition de datacenters dans le monde entier. SafeHost sera intégré au sein de la société américaine Stack, qui possède des infrastructures aux Etats-Unis, en Asie et en Europe.

Pourquoi c’est important. Le thème de la souveraineté numérique a agité le débat politique suisse en 2021, lorsque le Conseil fédéral a annoncé son intention de confier la gestion d’un cloud public à quatre prestataires américains et un chinois. La position du gouvernement a soulevé une question de taille: les prestataires suisses ont-ils la capacité de concurrencer les géants américains et chinois?

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter