Décès de Masayuki Uemura, inventeur de la Nintendo et de la Super Nintendo

Masayuki Uemura est décédé à l'âge de 78 ans | DR

C’est une personnalité qui a changé l’industrie du jeu vidéo pour toujours et marqué des générations entières qui s’en est allé. Masayuki Uemura, créateur des consoles Nintendo Entertainment System (NES) et Super Nintendo (Super NES), est décédé à l’âge de 78 ans le lundi 6 décembre, rapporte le média spécialisé Kotaku. C’est l’université Ritsumeikan, où l'inventeur des célèbres consoles occupait le poste de directeur des études sur le jeux, qui a annoncé son décès ce jeudi 9 décembre.

Pourquoi il a marqué l’industrie. La Famicom — Family Computer de son nom complet, appelée Nintendo Entertainment System aux Etats-Unis et en Europe — sort le 15 juillet 1983. Pour l’époque, sa puissance est phénoménale, comme le relève le site Jeuxvideo.com, qui rend hommage à Masayuki Uemura. La console repose sur un processeur 6502 développé par la firme Ricoh.

USA-SNES_-_JPN-SuperFamicom.png
À gauche, la version euro-japonaise. À droite, la version nord-américaine. / Photo DR

La NES a vu l’émergence de certaines licences phares toujours vivantes de Nintendo, comme The Legend of Zelda, Mario Bros., Metroid ou encore Fire Emblem. La sortie de la Super NES le 21 novembre 1990 a confirmé le talent de Masayuki Uemura, qui a profité de cette nouvelle itération pour modifier les manettes et le design de la console. De grands jeux ont vu le jour aussi sur la Super NES, et des générations de joueurs ont été bercés par les histoires de certaines des licences les plus appréciées de la culture vidéoludique.

Ces dernières années, Nintendo a d’ailleurs capitalisé sur ce succès et cette nostalgie indélébile en commercialisant une «Nintendo Classic Mini» ainsi qu’une «Super NES Classic Mini» pour permettre aux joueurs de revivre ces expériences — ou de les découvrir — au format moderne HDMI.

La firme nippone a également adapté des jeux NES et Super NES appréciés des joueurs sur sa dernière console en date, la Nintendo Switch.

link

A lire sur Kotaku