Réservé aux abonnés

CES 2023: Les voitures sans pilote attendront, mais pas les bulldozers autonomes

Caterpillar développe une flotte d'engins de chantier sans pilote. | Heidi.news / FD

Au CES 2023, on ne parle plus de Tesla mais de ChatGPT: les IA de conduite autonome, très en vogue ces dernières années, semblent passées de mode. En réalité, elles progressent à pas compté, surtout pour les camions et les utilitaires.

Le CES 2023 a été l’occasion de la première course de voitures autonomes. Mais cette pirouette marketing a bien du mal à cacher l’absence sur les stands des constructeurs et équipementiers automobiles de solutions destinées à mettre sur les routes des véhicules autonomes. A une exception près: les camions, tracteurs et autres engins utilitaires…

Pourquoi c’est intéressant. Depuis une dizaine d’années, le CES est devenu une sorte de salon de l’auto bis où sont annoncés les nouveaux modèles électriques, connectés et autonomes. Si c’est toujours le cas pour les premiers, avec par exemple le lancement des nouveaux véhicules de Sony et Honda, la voiture autonome a du plomb dans l’aile.

CES2.jpg
Le CES a vu la première course sur cricuit de voiture entièrement autonomes./Indyautonomouschallenge

Les progrès des IA ne sont pas suffisants pour introduire sans danger des voitures sans conducteurs au milieu des piétons, des cyclistes et des autres conducteurs. De ce fait, le secteur se tourne vers des véhicules utilitaires évoluant dans des périmètres restreints, moins propices aux erreurs d’interprétation: des mines, des champs, ou des autoroutes.

Les voitures électriques. Le CES est la plateforme de lancement des voitures électriques et connectées:

  • Stellantis a présenté son pick-up électrique Ram Revolution.

  • Le fabricant de puces taiwanais Foxconn et le construction automobile Lordstown ont dévoilé leur pick-up rechargeable Endurance.

  • Volkswagen a présenté sa nouvelle berline électrique ID.7.

  • Volvo a présenté son SUV électrique à sept places EX90, avec un nouveau système de divertissement dans le cockpit en collaboration avec Qualcomm.

  • Amazon était aussi très présente dans l’automobile avec ses systèmes de divertissement et de sécurité.

CES3.jpg
Amazon se profile dans les voitures connectées./Heidi.news

L’autonomie. Après les grandes annonces des CES des dix dernières années, les projets de voitures autonomes ont pratiquement disparu des stands en 2023. Deux explications:

  • La déception. Le carambolage provoqué par une Tesla Model S en mode autonomie sur un pont de San Francisco il y a quelques semaines est venu s’ajouter à une liste d’incidents qui déclenche des enquêtes sur ces systèmes autopilotes.

  • La loi. La Californie vient d'adopter une législation qui interdit aux concessionnaires et aux fabricants californiens de qualifier une voiture «d’autonome» lorsqu’elle n'est équipée que de fonctions d'automatisation partielle.

Selon une enquête de KPMG, un tiers des dirigeants de l'industrie automobile ne voient pas de véhicules vraiment autonomes sur le marché avant 2030.

Directeur de la recherche du CES, Steve Koenig commente:

«Les gens se rendent compte que l'adoption à grande échelle des véhicules autonomes est encore pour dans quelques années car la technologie n'est pas assez mature. C’est cependant différent en ce qui concerne les véhicules utilitaires évoluant dans des environnements contrôlés comme les tracteurs agricoles.»

ces 5 - copie.jpg
Les fabricants de camion collaborent avec les développeurs de logiciels de conduite autonome./Heidi.news

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter