Réservé aux abonnés

Au CES, la tech parie sur les entreprises et plus sur des consommateurs lessivés par l’inflation

Steve Koenig est le directeur de la recherche de la Consumer Technology Association qui organise le CES./Heidi.news

Le CES ouvre cette semaine à Las Vegas après une année morose pour la technologie entre licenciements et effondrements en bourse. Et pour la suite? Heidi.news est allé sur place pour se faire une idée.

Après les vagues de licenciements dans le secteur technologique, le CES 2023, qui ouvre ses portes au public ce jeudi 5 janvier, est le reflet de la crise du secteur. Mais aussi de sa stratégie pour rebondir. Directeur de la recherche du CES, Steve Koenig considère que l’inflation est le principal défi du secteur high-tech. Et sa planche de salut. Parce que les entreprises ont besoin d’investir dans l’innovation numérique pour obtenir des gains de productivité capables d’effacer la hausse des prix et des salaires.

Lire aussi: Avec les startups suisses qui essaient de séduire la Silicon Valley au CES 2023

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter