| | Idées

Une vanité. Méditation sur la nature passagère et vaine de la vie humaine face à la mort

Claude-Inga Barbey

Mon fils de 18 ans a tout simplement oublié de dire «bonjour» en arrivant. Confuse, je débarrasse les assiettes: «... Les jeunes ont besoin de pouvoir se contempler dans d’autres yeux que ceux de leur mère à longueur de journée... C’est très dur pour eux, ce qui se passe en ce moment.»

Le petit vieillard tripote sa cuillère. Il me regarde avec ses yeux pétillants d’intelligence: «...Ils n’ont jamais connu la guerre.» 

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.