Reservé aux abonnés

«Une école suisse des arts de rue, c’est un peu notre rêve»

La compagnie de Manu Moser Les Batteurs de Pavés au festival La rue est à Amiens 2019. DR

Première dans les arts vivants en Suisse, une formation en arts de rue voit le jour à la Chaux-de-Fonds. La ville, ainsi que le canton de Neuchâtel soutiennent son éclosion. Elle sera donnée conjointement par le Centre de compétences et de création helvétique des arts de la rue (CCHAR) et la fondation Ton sur ton, sous la houlette artistique de Manu Moser.

C’est l’aboutissement de plusieurs années de réflexions et une étape importante pour la reconnaissance de cette branche du milieu du spectacle, à la fois large et spécifique. «Le constat était le suivant; il nous manquait une structure qui puisse accompagner les artistes et les aider dans leurs créations, comme un centre dramaturgique, mais avec les particularités des arts de rue», commente Manu Moser, directeur artistique du CCHAR et programmateur du festival international La Plage des Six-Pompes.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous