| | News

Un casting de rue à Vevey en écho à la diversité dans la mode

Le modèle Maximiliano Piovano. Photo: Kevin Christinat

Au Festival Images Vevey, l’exposition L’été sans fin met en scène un shooting mode réalisé dans la région et publié dans les pages du magazine suédois en ligne Odalisque présentant des créatures vêtues des pièces spectrales de Yohji Yamamoto. On y voit une génération qui fait voler en éclats les codes traditionnels de la masculinité et de la féminité. Une tendance au coeur de l’air du temps.

Pourquoi c’est important. Partout dans le monde, l’indignation face à l’invisibilisation fait rage. Qu’elle soit d’origine ethnique ou de genre, la diversité est revendiquée par toute une génération. On parle du mouvement «Body Positive», consistant à s’accepter tel que l’on est, sans plus souffrir de la pression de montrer une image de soi lissée et parfaitement irréelle sur les médias sociaux. Emportée dans ce mouvement citoyen, la mode internationale s’émancipe enfin de ses vieux dictats pour mieux encourager l’intégration d’une nouvelle normalité faite de beauté multiple et de glamour non-binaire.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi