Réservé aux abonnés

Tuer, découper, transformer: la métaphore du corned-beef

AP / Alexandre Meneghini

Dans Tintin en Amérique (1931-32), traquant le crime organisé, le reporter sans plume échappe in extremis à une tentative d’assassinat dans un abattoir de Chicago. Sicaire de la mafia, le directeur de la firme Slift le précipite dans un malaxeur de «corned-beef». Tintin survit grâce à la grève des ouvriers qui arrêtent les machines. Vive la lutte des classes!

Chroniqueur et professeur, intéressé à l’éthique entre les espèces humaines et animales, Jacques Damade signe un essai inquiet sur Chicago et ses abattoirs. Un lieu sanglant qui serait la matrice et l’«allégorie» sociale de la modernité létale qui nous happe dès l’aube du XXe siècle.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter