Reservé aux abonnés

«Tu as la chance de faire une série théâtrale géniale et voilà que le coronavirus débarque»

Photo: Myriam Ziehli

Cet article est extrait de notre newsletter quotidienne «Sortir de la crise», inscrivez-vous, c'est gratuit.

La comédienne Noémie Griess prend les traits de l’indocile Mad, dans le feuilleton théâtral Vous êtes ici, qui dès le 16 septembre traverse les lieux culturels genevois tout au long de la saison 2020/2021. Sur scène, elle se révolte en adolescente de 19 ans, «qui ne rêve au début que de gagner du fric», dévoile l’interprète qui frôle la trentaine. Dans un scénario en neuf épisodes, les protagonistes traversent l’effondrement du monde actuel pour dessiner les contours de l’après. Rebelle et déterminé, son personnage va grandir au fil de la narration, réveillé par la conscience collective. «C’est intéressant d’explorer l’évolution d’un rôle sur le long terme. C’est rare au théâtre», commence l’ancienne élève de l’école Serge Martin.

La Genevoise est consciente qu’elle vit une expérience unique dans sa carrière. Le projet qui rassemble pour la première fois 16 lieux culturels en tout est titanesque. «Je ne vais jamais autant bosser car là, je serai active toute l’année: soit en création, soit sur scène», dit-elle. Elle tient à préciser que sa situation est aux antipodes de la réalité de celle des autres artistes. «Je suis une exception car beaucoup de mes potes sont en galère. Certains pensent à se reconvertir, c’est déprimant», lâche-t-elle.

Tout le milieu est aux abois depuis le début de la crise. «Avec cette pandémie, j’ai aussi sérieusement pensé à devenir fleuriste. C’est un métier d’avenir car on aura toujours besoin de fleurs pour les funérailles», grince la performeuse avec sa touche d’humour noir que l’on retrouve dans ses projets personnels. «Je veux dire, pendant le confinement, j’ai eu un coup de flip quant à la faisabilité de la pièce. Imagine, tu as la chance de faire une série théâtrale géniale sur un thème très à-propos et voilà que le coronavirus débarque.»

Finalement, le calendrier de la création n’a pas été bouleversé. Lundi dernier, l’artiste a pu prendre le chemin des répétitions du premier épisode sous la direction de la metteuse en scène Marion Duval. Après plusieurs mois loin des plateaux, Noémie Griess exulte de retravailler dans une troupe.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous