| | News

Que valent les Fashion Weeks digitales post-Covid?

La marque congolaise Hanifa présentait sa collection en 3D sur Instagram Live en mai 2020. Photo: DR

En pleine crise existentielle, tiraillée depuis quelques années entre la «fast» et la «slow» fashion, la mode a peut-être trouvé une issue de secours grâce au coronavirus. A l’issue d’un printemps 2020 à l’arrêt forcé, elle opérait sa mue en proposant début juillet la toute première Fashion Week haute couture parisienne digitale à visionner sur Instagram.

Qu’est-ce que ça change. Plus démocratiques que jamais, les défilés sont désormais accessibles à tout le monde en format numérique. En plus de respecter les distances physiques, le concept présente également de sérieux atouts sur le plan écologique et donne corps à un terme inventé récemment, le «phygital», en écho à la nouvelle tendance alliant le monde physique et le monde du digital.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi