| | News

«Pour faire du neuf, il faut faire le deuil de choses du passé»

Photo Kyra Dupont Troubetzkoy (DR)

Genève veut s’imposer comme un haut lieu mondial de la culture et en fait du reste de plus en plus un argument marketing pour attirer les touristes. L’offre artistique y est riche, se réjouit Jacques Berchtold, le directeur de la Fondation Bodmer et président de l’Association des musées et centres d’art genevois (AMCAG). Lequel espère un renforcement de ce positionnement, par exemple via la création de la controversée Cité de la musique.

Heidi.news — Genève se distingue-t-elle du reste de la Suisse par le montant du budget alloué à la culture et ses 30 musées?

Jaques Berchtold — Aucune ville au monde ne possède autant de musées par habitant. L’offre est exceptionnelle. Les musées et la culture sont un atout qui s’ajoute à la rade de Genève, la vue sur les Alpes et le Mont-Blanc, l’excursion en bateau de la CGN et la fondue au restaurant des Armures.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi