| | Reportage

Olafur Eliasson déverse son vert fluo à la Fondation Beyeler

Photo: Mark Niedermann (DR)

Olafur Eliasson décroche les toiles de la Fondation Beyeler et installe, entre salles et jardin, un bassin naturel qui a la couleur des actions d’Extinction Rebellion, le vert fluo. «Life» sera dès ce dimanche 18 avril l’attraction du printemps à Bâle.

Il faut être sûr de son coup pour baptiser son œuvre «Life». Surtout lorsqu’il s’agit d’un bassin qui, a priori, affiche le calme de l’eau qui dort. Vous entrez comme d’habitude à la Fondation Beyeler par le jardin mais, plutôt que de faire la queue sur le côté du musée pour visiter l’exposition commune d’Auguste Rodin et de Hans Arp (dont je n’ai toujours pas compris ce qu’ils avaient à faire ensemble), vous vous installez sur la pelouse, à l’extérieur, et vous observez. L’étang devant vous s’est agrandit. Il envahit à présent trois travées du bâtiment de Renzo Piano, exceptionnellement ouvertes et vides. L’eau est entrée au musée et a remplacé les tableaux!

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi