| | News

«Nous sommes prêts à rouvrir et proposer un spectacle-test en dialoguant avec les autorités»

Marynelle Debétaz, directrice générale et artistique de Nebia, institution théâtrale à Bienne. Photo: Ben Zurbriggen

Ce témoignage est extrait du Point Fort Culture, notre newsletter consacrée à la culture et ses enjeux. C'est gratuit, inscrivez-vous!

Les musées ont rouvert mais les théâtres restent fermés. Une affiche de Nebia – institution théâtrale qui, en temps normal, programme jusqu’à 54 spectacles par année à Bienne – le rappelait récemment dans les rues de la ville. «Avec les questions “Dis, quand rouvriras-tu? Dis, au moins le sais-tu?”, nous voulions interpeler le public, lui rappeler que nous sommes là et que nous l’accueillerons avec joie dès que la situation sanitaire le permettra», explique Marynelle Debétaz, directrice générale et artistique de l’institution.

Ce clin d’œil à la chanson de Barbara devait servir de premier contact avec le public. Il s’est aussi imposé pour honorer des contrats d’affichage déjà signés. «Nous avons été heureux de voir que plusieurs personnes ont «entendu» la chanson et même continué les paroles de vive voix alors que d’autres spectateurs et spectatrices nous ont témoigné leur soutien avec des messages envoyés spontanément.»

Reste une impression douce-amère à la suite des décisions du Conseil fédéral du mercredi 30 mars. «C’est une bonne nouvelle que l’accès aux aides soit élargi aux travailleurs et indépendants du secteur culturel. Mais je reste frustrée face aux grands magasins faisant des promotions spéciales pour attirer les clientes et les clients, tandis que les théâtres et autres lieux de culture restent fermés», précise la membre du comité directeur de la Fédération des arts de la scène (FRAS) qui peine encore à comprendre ces traitements différenciés.

Des spectacles avec du public ont par ailleurs eu lieu récemment à Berlin ou Barcelone. «Nous sommes prêts à rouvrir et proposer un spectacle-test en dialoguant avec les autorités sanitaires à toutes les étapes de l’organisation», conclut la directrice.

La prochaine affiche de Nebia se veut plus optimiste. On y lit notamment «Viens voir les comédien.ne.s… qui arrivent!» Cette fois-ci, le clin d’œil va à Charles Aznavour.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi