| | News

Nelly Kaplan, une pirate vue de Suisse

Hervé Dumont a retrouvé pour Heidi.news le mot laissé par Nelly Kaplan après une de ses visites à la Cinémathèque suisse.

Ecrivaine et cinéaste, Nelly Kaplan est morte du Covid-19 ce jeudi 12 novembre à Genève. Elle avait réalisé La Fiancé du pirate en 1969, un film diablement féministe. En Suisse, amis et spécialistes du cinéma évoquent pour Heidi.news son esprit libertaire et pugnace.

Nelly Kaplan et la Suisse. Tous les ans à Noël, Frédéric Maire, directeur de la Cinémathèque suisse, prépare les cartes de vœux de son institution. La cinéaste Nelly Kaplan fait partie du listing des destinataires. Curieux, il décide un jour d’explorer les liens qui unissent la Cinémathèque et la réalisatrice française, née en 1931 à Buenos Aires de parents juifs russes avant d’arriver par bateau à Paris en 1950, avec, en poche, une poignée de francs et quelques recommandations de journaux argentins pour développer sa passion cinéphile.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi