| | News

Les Créatives, touchées mais pas coulées par le Covid

Judith Butler et Lauren Bastide.

A Genève, la vie culturelle est en berne, mais l’équipe du festival Les Créatives se démène pour faire exister sa 16ème édition dans un format adapté aux mesures sanitaires. Du 14 au 29 novembre 2020, sur la soixantaine d’évènements initialement prévus, une vingtaine restera accessible en ligne. Sauf à Bâle, ville partenaire du festival, où les concerts et les performances sont maintenus.

Pourquoi c’est important. Fondées en 2005, Les Créatives se sont imposées dans le paysage suisse comme un relais puissant des luttes féministes. En constatant que le premier confinement avait exacerbé plusieurs formes d’inégalités, Dominique Rovini, directrice de la manifestation, a jugé que la manifestation devait avoir lieu coûte que coûte. Depuis, elle ne cesse de réajuster le programme. Récit d’un exercice de haute voltige, entre fermeture des frontières, mesures anti-COVID et devoir de soutien aux artistes.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi