| | Radar

Le metteur en scène suisse Milo Rau «déçu» par l'attaque du Capitole

Milo Rau à Berlin en 2017. Photo: KEYSTONE/DPA/Jörg Carstensen

Il démarre les répétitions de La Clémence de Titus (Mozart) au Grand Théâtre de Genève et a fait en 2017 une œuvre consistant en une attaque du Reichtag à Berlin. Milo Rau est donc un spécialiste des coups d'Etats et de l'attaque des bâtiments publics. Alors, le Capitole? Bof, dit-il dans une tribune publiée par le Tages-Anzeiger. L'escalier majestueux a été mal utilisé sur le plan chorégraphique et les textes étaient pauvres. Et surtout, le final était faible.

Qu’a-t-il dit? «Dans la danse, le cirque ou le théâtre, vous pouvez laisser les chevaux tourner en rond, envoyer de mauvais clowns sur le ring et l'orchestre n'a pas besoin de frapper toutes les notes. Peu importe: ce sont les quinze dernières minutes qui décident du sentiment qui reste au spectateur. Et c'est là que se situe le problème fondamental de la performance de Washington.» Le metteur en scène salue néanmoins les costumes, ainsi que l'effet «brechtien» d'un Capitole qui a soudainement ressemblé à un country club surdimensionné, signe que la démocratie américaine en a pris un coup.

link

Tages-Anzeiger

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi