| | News

La reine de la nuit face au coronavirus

Susanne Bartsch confinée chez elle. Photo: Instagram/bartschland

Cet article est extrait de notre newsletter quotidienne «Le Point Coronavirus: Sortir de la crise».

Il n’y a pas d’âge pour s’amuser, Susanne Bartsch le sait bien et le prouve chaque jour avec panache du haut de ses 68 ans et de ses semelles compensées vertigineuses. Désormais, elle ne peut le faire que sur son Instagram. Légende vivante de la culture du night-clubbing, la bernoise élue «Queen of the Nights» dès son arrivée à New York au début des années 80 n’est pas prête de rendre sa couronne. Isolée chez elle, la personnalité romanesque improvise des shootings quotidiens avec son voisin et ami photographe dans la cage d’escaliers de son immeuble. Une vraie reine, ça ne se repose pas. Surtout pas dans la ville qui ne dort jamais, touchée de plein fouet par le coronavirus.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi