| | News

La fin d’une ère pour la danse fribourgeoise

La relève de la danse sous l'impulsion de DA MOTUS! envahit les recoins de Nuithonie à Fribourg jusqu'à dimanche. Photo: Antonio Bühler

Depuis mardi et jusqu’à dimanche 4 octobre, l’Espace Nuithonie à Villars-sur-Glâne est habité par deux temporalités simultanées: le passé et le futur. Dans le théâtre qui les a forgés, DA MOTUS!, fait cette semaine ses adieux à la scène. Pour son «chant du cygne», la plus grande compagnie de danse du canton passe le flambeau à 14 talents* établis à Fribourg. Ils signent avec leur dernière pièce baptisée CODANSE FRI-20, une création généreuse qui donne une belle visibilité à cette vague émergente ou déjà confirmée. «La compagnie disparaît avec nous deux mais j’espère que ce travail marquera cette volée d’artistes et perpétuera un peu notre ADN», confie le chorégraphe Antonio Bühler.

Pourquoi on en parle. Après 33 ans de partages artistiques, Antonio Bühler et Brigitte Meuwly prennent leur retraite, laissant comme patrimoine une trentaine de pièces, qui les a fait parcourir le globe, de la Colombie à la Chine en passant par la Jordanie.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi