| | News

La Cité de la Musique pourrait ravager l’existence de plusieurs espèces animales

Le crapaud bufo bufo | Centre Suisse de Coordination pour la Protection des Amphibiens et Reptiles de Suisse (karch.ch)

Le débat est vif autour de la Cité de la Musique, ce projet philharmonique sur la Place des Nations à Genève. Les opposants se recrutent à l’UDC mais aussi chez les Verts, à l’instar de la conseillère municipale Leonore Baehler, qui veut alerter sur les conséquences de ce projet sur la biodiversité.

«Pour moi, c’est oui à la musique, mais pas au détriment de la biodiversité, des arbres et du patrimoine. Ce n’est d’ailleurs pas une période propice à un tel projet, tandis que nous traversons une crise sanitaire, écologique, sociale et économique. Nous faisons face à un désastre écologique, surtout du point de vue de la biodiversité. Je soutiendrais un projet qui viserait à préserver le corridor écologique qu’est le site sur lequel on veut bâtir la Cité de la Musique.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi