| | Idées

La Cité de la Musique construit la ville AVEC la nature!

Yves Leuzinger

Biologiste, fondateur et responsable d’un bureau d’écologie appliquée durant 27 ans, Yves Leuzinger est ancien directeur d’HEPIA, membre de nombreuses associations de protection de la nature et ancien membre du comité du forum biodiversité suisse. Il réagit là aux propos de Léonore Baehler, qu'il juge déplacés.

Dans les agglomérations, où l’utilisation intense du territoire est pensée pour l’humain et ses activités, la nature parvient tout de même à se glisser dans tous les interstices laissés à l’abandon ou peu entretenus. Cela permet à plusieurs espèces de se développer, temporairement ou durablement. Leur présence en ville ne doit cependant pas remettre en question le développement harmonieux de celle-ci. Un développement qui s’inscrit d’ailleurs souvent dans une volonté de préserver la vie sous toutes ses formes, y compris culturelle; le projet de bâtir une Cité de la Musique inclus.

La nature aime le désordre et le laisser faire. Dans les villes, c’est l’abandon de certaines surfaces (par exemple en attendant une construction) et un entretien inexistant ou minimal qui favorisent la présence d’espèces en un lieu. Le site des Feuillantines, à proximité de la Place des Nations, est occupé par une série de villas et un îlot de verdure. Avec des pelouses entretenues sporadiquement et surtout plusieurs arbres anciens aux structures importantes vu leur âge, certaines espèces y ont trouvé leur place. Comme le crapaud commun, malgré l’absence de plan d’eau nécessaire à sa reproduction sur le site. La présence de ce batracien, par ailleurs largement répandue dans de nombreux sites sur tout le territoire genevois et suisse, n’est pas une surprise mais témoigne de micro-réseaux faunistiques dans les villes.

Le biologiste et militant écologiste que je suis sursaute. Remettre en question un projet sur la base de la présence d’individus d’une espèce, et non de la présence d’un milieu naturel défini relève d’un protectionnisme obtus qui nuit à la faune et à la flore en ville. Et cela pourrait pousser certains propriétaires de terrain en zone à construire à empêcher tout développement naturel sur leurs parcelles, histoire de ne pas entraver leurs éventuels projets futurs.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.