| | Radar

Un pic de température au pôle Nord annonce un hiver rigoureux en Europe et aux Etats-Unis

Image d'illustration | Mark Lennihan/ AP Photo/ Keystone

Une rapide augmentation des températures s’est produite à haute altitude au-dessus du pôle Nord ce mardi 5 janvier. En conséquence, le courant d’air froid qui encercle habituellement l’Arctique s’est séparé en deux, explique le Washington Post. Or, celui-ci empêche normalement les masses d’air froid de descendre plus au Sud. Cette situation laisse les météorologues présager un hiver plus rigoureux que prévu notamment aux Etats-Unis et en Europe.

Pourquoi c’est intéressant. L’évènement s’est déjà produit à plusieurs reprises par le passé. Bien que ne conduisant pas systématiquement à un hiver plus rude, de fortes chutes de neige et un refroidissement des températures sont à craindre pour les semaines à venir. Lors de l’hiver 2013/2014, le phénomène fut tel que Chicago avait reçu le surnom de Chiberia dans la presse. Autre conséquence possible mise en avant par le Washington Post: de si basses températures pourraient pousser les populations à davantage rester en intérieur, là où le Covid-19 se propage plus facilement.

link

Lire l'article du Washington Post (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi