Réservé aux abonnés

Qui est Sultan Al Jaber, le pétrolier «Champion de la Terre» qui présidera la COP28?

Le ministre Sultan Al Jaber, à la cérémonie d'ouverture de l'exposition et de la conférence internationales sur le pétrole d'Abu Dhabi, le 11 novembre 2019. | Keystone/AP/Kamran Jebreili

Le chef de la compagnie pétrolière d'Abu Dhabi dont les études ont été financées par l'industrie fossile, fut également entrepreneur dans le renouvelable et ministre des technologies.

La nouvelle est tombée telle une blague qu’on préfère éviter. La COP28 sur le climat, qui se tiendra à Dubaï à la fin de l’année, sera présidée par le PDG d’une grande compagnie pétrolière émiratie. Ministre, pétrolier, entrepreneur, mascotte du climat… Mais qui est donc Sultan Al Jaber, cet homme aux casquettes multiples, qui sera à la tête des prochaines négociations mondiales visant à freiner la crise climatique?

Un enfant du pétrole... Un coup d’oeil dans le CV du ministre suffit pour être surpris. Sultan Al Jaber, 49 ans, est tombé dans la marmite du pétrole avant même d’être diplômé à l’université. De fait, la Compagnie pétrolière nationale d’Abu Dhabi (Adnoc) finance ses études aux Etats-Unis, où il obtient un Master en administration des affaires à l’Université de Californie, avant d’enchaîner avec un doctorat en commerce et en économie à l’Université de Coventry au Royaume-Uni, précise le Financial Times.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter