| | Radar

Mort d'une fillette: la pollution de l'air sur le banc des accusés

Pendant un épisode de pollution, à Londres, en 2017. | Keystone

Une nouvelle enquête sur la mort en 2013 d'une petite fille de neuf ans asthmatique s'ouvre ce lundi 30 novembre à Londres, après qu'un rapport médical a suggéré un lien direct entre sa maladie et la mauvaise qualité de l'air près de chez elle et de son école, non loin d'une route très fréquentée, dans la banlieue sud de Londres.

Pourquoi c’est important. Le cas d'Ella Adoo-Kissi-Debrah pourrait être le premier en Grande-Bretagne à voir inscrire «pollution de l'air» comme cause de décès. Une seconde enquête doit déterminer le rôle des pics de pollution londoniens dans la mort de la jeune fille. Pics de pollution qui, selon la mère d'Ella Adoo-Kissi-Debrah coïncidaient avec ses attaques et toux sévère.

link

The Guardian

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi