| | News

Les Suisses sous-estiment leur rôle dans le gaspillage alimentaire

Déchets alimentaires (image d'illustration) | KEYSTONE/Gaetan Bally

En Suisse, 2,8 millions de tonnes d’aliments sont perdus chaque année. Cela correspond à un tiers des denrées qui sont produites pour la consommation dans le pays. Les Suisses prennent le problème au sérieux, sans toutefois se rendre compte que la plus grande part de ces pertes a lieu au sein des ménages. C’est ce que conclut la troisième enquête du Panel suisse de l’environnement, réalisé par l’ETH Zurich.

Pourquoi c’est important. Dans le cadre des objectifs du développement durable des Nations unies, la Suisse s’est engagée à réduire de moitié le volume des pertes alimentaires. Le Parlement a chargé le Conseil fédéral d’élaborer un plan d’action contre le gaspillage alimentaire. Mais pour l’heure, comme le souligne le WWF, «des valeurs cibles contraignantes et des mesures de mise en œuvre restent inexistantes». Le sondage de l’ETH Zurich permet de mieux comprendre le comportement du public et donne des indications sur la marge de manœuvre des autorités pour réguler davantage.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi