| | Radar

Les initiatives anti-phytosanitaires plombent-elles la loi sur le CO2?

Simonetta Sommaruga à l'inauguration d'une centrale solaire thermique à Lignon (GE) | Jean-Christophe Bott/ Keystone

En décidant d’organiser le référendum sur la loi sur le CO2 le même jour que les initiatives anti-pesticides et eau propre, Simonetta Sommaruga se serait-elle tirée une balle dans le pied? C’est en tout cas l’avis qu’exprime dans le Blick le conseiller national PDC Markus Ritter, également président de l’Union des paysans. Le danger? Que les trois textes environnementaux soient mis dans le même sac par les habitants des zones rurales.

Pourquoi on en parle. Les derniers sondages, notamment le sondage SSR, ont montré un net recul des intentions de votes en défaveur des deux initiatives anti-pesticides et de la loi sur le CO2. Pour Markus Ritter, l’espoir de la Conseillère fédérale de voir la loi bénéficier d’une dynamique positive en faveur de l’environnement se serait finalement retourné contre elle.

Egalement interrogé par le Blick, le Conseiller national socialiste Roger Nordmann y voit plutôt un impératif de calendrier plutôt qu’une manœuvre politique. Repousser à une date ultérieure la votation sur la loi sur le CO2 aurait trop retardé sa mise en application.

link

Lire l'article dans le Blick (DE)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi