Les énergéticiens européens ont besoin de 1500 milliards de dollars

L'énergéticien norvégien Equinor alerte sur des besoins en liqudités de 1500 milliards d'euros à l'échelle européenne./Equinor

La demande de l’électricien Axpo d’une avance de 4 milliards de francs à la Confédération pour garantir ses contrats de vente à terme d’électricité pourrait bientôt passer pour une goutte d’eau dans l’océan. Selon l’agence Bloomberg, citant l’énergéticien norvégien Equinor, les besoins de liquidités des opérateurs européens, principalement gaziers et électriciens, se montent à 1500 milliards de dollars de réserves pour garantir leurs livraisons futures. Le gouvernement allemand a déjà mis en place une garantie de sept milliards d’euros, l’Autriche de deux et la Suède et la Finlande de 33 milliards.

Pourquoi c’est dingue. Les besoins de liquidités phénoménaux des énergéticiens européens sont découplés de leur profitabilité qui reste très élevée. Pour garantir leurs contrats de livraisons futurs, ils doivent prouver chaque jour qu’ils ont les liquidités nécessaires à acheter l’énergie promise sur le marché pour le cas où ils ne pourraient pas la produire.

Lire aussi: Axpo, victime d’un marché de l’électricité rendu fou par Poutine

Avec la flambée des prix de l’énergie provoqués par la guerre en Ukraine, les besoins de liquidité explosent — même s'il ne s'agit que de capital dormant. Les gouvernements se substituent aux banques pour en offrir les garanties.

L’Union européenne se réunit aujourd’hui pour trouver une issue à cette situation avant un sommet en urgence le 9 septembre. Cela pourrait passer par des lignes de crédit de la banque centrale européenne. Au-delà, c’est tout le système de marché qui est à revoir, en particulier pour un approvisionnement aussi critique que l’électricité.

link

A lire sur Bloomberg (EN)