| | Radar

Le Brésil privatise la protection de l’Amazonie

Le rythme de la déforestation de l’Amazonie a augmenté de 50% depuis l’arrivée de Jair Bolsonaro au pouvoir. | Keystone/Leo Correa

Le gouvernement de Jair Bolsonaro au Brésil vient de lancer un programme proposant à des entreprises privées de payer l’entretien de zone protégées en Amazonie, révèle Les Echos. Baptisée «Adoptez un parc», cette opération vise à protéger 15% de l'Amazonie grâce à des financements privés de 650 millions d'euros par an. Première entreprise engagée dans cette initiative, le groupe Carrefour s’est engagé à verser 600 000 euros pour la protection de 75 000 hectares dans l’État de Rondônia.

Pourquoi c’est hypocrite. Alors que la forêt amazonienne a perdu 20% de sa surface depuis les années 1970, le rythme de la déforestation, qui avait diminué au cours de la dernière décennie, a repris de 50% depuis l’arrivée de Jair Bolsonaro au pouvoir il y a deux ans. Entre août 2019 et juillet 2020, 11 088 km2 de forêt, soit la surface de la Suisse romande, ont disparu. Face au durcissement occidental, le gouvernement de Jair Bolsonaro tente maintenant de redresser son image après avoir démantelé les agences fédérales de protection de la nature comme la police environnementale Ibama. Les ONG de défense de la nature voit dans l’opération «Adoptez un parc» une manœuvre de greenwashing.

link

Lire l'article dans Les Echos

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi