| | News

Quand la surveillance satellite permet de réduire la déforestation en Afrique

Détail des données satellites indiquant l'état des forêts d'Afrique de l'Ouest | Global Forest Change/ Université du Wisconsin

La mise en place d’une surveillance par satellite de la déforestation a permis de faire chuter la probabilité de celle-ci de 18% dans plusieurs pays d’Afrique. C’est la conclusion de l’équipe à l’origine du projet Global land analysis and discovery (GLAD) de l’université du Wisconsin qui publie ses résultats ce lundi 4 janvier dans Nature Climate Change. Les auteurs notent cependant que cette réussite n’est pas au rendez-vous sur d’autres continents où le projet est également testé.

Pourquoi c’est intéressant. La déforestation, souvent liée aux changements d’utilisation des sols en faveur de l’agriculture, fait partie des facteurs importants du changement climatique tout en menaçant de manière importante la biodiversité. Dans le même temps, elle se retrouve accentuée par les nombreux feux de forêts provoqués par les sécheresses et la culture sur brûlis.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi