| | News

La surface de banquise en Arctique pourrait connaître son plus bas niveau historique

NOAA/Zachary Labe

Tous les ans, la banquise saisonnière disparaît, avant de se reformer plus tard dans l’année. Sauf qu’avec les températures extrêmes qui touchent la Sibérie en ce moment, le phénomène a pris des proportions inédites, au point que des spécialistes pensent que la fonte de la banquise de l’Arctique va franchir un nouveau record en 2020.

Pourquoi c’est préoccupant. Le phénomène s’auto-amplifie, ce qui fait craindre un emballement. Et ce n’est pas tout: la fonte de la banquise saisonnière ouvre de façon de plus en plus précoce des voies maritimes comme le passage du Nord-Est, qui permet de relier l’Atlantique au Pacifique via l’Arctique. L’enjeu climatique se double alors d’un enjeu géopolitique.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi