| | News

La place financière suisse continue de trop investir dans les énergies fossiles

Mine de charbon américaine. Image d'illustration | Matthew Brown/ AP Photo/ Keystone

L’extraction du charbon est encore présente dans 80% des portefeuilles d’investissement suisses. C’est ce qui ressort du test de compatibilité climatique mené par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) avec 179 acteurs de la place financière suisse, présenté ce lundi 9 novembre. Malgré les efforts réalisés depuis le précédent rapport de 2017, les investissements suisses ne sont toujours pas en phase avec un scénario de réchauffement climatique sous les 1,5°C.

Pourquoi c’est inquiétant. L’objectif de limitation du réchauffement climatique est maintenant inscrit dans la loi sur le CO2 adoptée dans la douleur au Parlement fin septembre. Dès le premier article du texte, l’impact des flux financiers est directement évoqué, ainsi que l’objectif de les conformer à l’objectif climatique de la Suisse.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi