| | News

La pandémie offre une place de choix aux énergies renouvelables dans le mix électrique mondial

Parc éolien et photovoltaïque, Allemagne | Erich Westendarp/ pixabay

On s’y attendait et l’Agence internationale de l’énergie (AIE) vient le confirmer ce mardi: la baisse des émissions de CO2 due à la pandémie n’aura pas duré longtemps. En décembre 2020, les émissions étaient même 2% au-dessus de celles de décembre 2019. C’est alors dans la production d’électricité qu’il faut aller chercher un peu de positif.

Pourquoi on en parle. En 2020, les émissions de CO2 ont chuté de plus de 2,4 milliards de tonnes par rapport à 2019, une performance inédite que confirmait déjà le Carbon Project en décembre dernier. Due aux circonstances exceptionnelles du confinement au printemps 2020 et à la chute de la demande en énergie, cette baisse promettait déjà de ne pas être pérenne. En revanche, la pandémie a permis d’augmenter significativement la part du renouvelable dans l’électricité mondiale.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi