La gauche suisse veut créer un fonds climat

Lancement officiel de l'initiative. | Keystone / Peter Klaunzer

Le compte à rebours est lancé. La gauche suisse a jusqu’au 6 mars 2024 pour obtenir et déposer 100’000 signatures et ainsi faire voter le peuple sur la création d’un fonds climat. Si l’initiative était acceptée, la Confédération devrait constituer un tel fond de plusieurs milliards de francs afin de financer des projets visant à lutter contre le dérèglement climatique.

De quoi on parle. D’une obligation de considérer la protection du climat — mais aussi de la biodiversité — comme une tâche publique. Cette initiative, intitulée «Pour une politique énergétique et climatique équitable: investir pour la prospérité, le travail et l’environnement (initiative pour un fonds climat)», est un cri d’alerte poussé par les socialistes et les Verts de Suisse. «Nous sommes la dernière génération qui peut corriger les effets du changement climatique», assène dans Le Temps Isabelle Pasquier-Eichenberger, conseillère nationale verte (GE) et vice-présidente du parti national.

Ce fonds climat devra être alimenté par la Confédération via un versement annuel jusqu’en 2050, de l’ordre de 0,5% à 1% du PIB. Ce qui devrait représenter un montant total de 3,5 à 7 milliards de francs. Une limite de mise en œuvre figure également dans le texte: Berne aura au maximum trois ans après l’acceptation de l’initiative par le peuple pour commencer à alimenter le fonds.

link

A lire sur Le Temps