La cigarette, une plaie pour nos poumons mais aussi pour la planète

Le tabac noircit les poumons, et son impact sur la planète n’est pas anodin non plus. C’est l’objet de la campagne lancée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce mardi 31 mai, à l’occasion du World no tobacco day. A travers le monde, il est estimé que la cigarette tue environ 8 millions de personnes chaque année. Selon les chiffres donnés par l’OMS, 600 millions d’arbres sont abattus chaque année pour l’industrie du tabac, quand 22 milliards de litres d’eau sont utilisés pour produire des cigarettes. Au total, le secteur serait responsable de l’émission de 84 millions de tonnes de CO2 chaque année.

Les Romands conscients de la problématique. Dans un sondage réalisé par Unisanté, les Romands reconnaissent que se griller une cigarette, c’est aussi griller la planète. Ils sont 85% à considérer que le tabac a un impact assez négatif, voire très négatif sur l’environnement. La majorité des sondés (77%) est favorable à la mise en place de nouvelles mesures pour la prévention du tabagisme telles que l’interdiction de fumer dans les cours d’écoles, selon Unisanté.