| | Radar

La Chine va lancer une plate-forme pour traquer et réprimer les pollueurs

Lors d'un épisode de pollution à Pékin, en mars 2018 | Keystone

Alors que la Chine est le troisième pollueur au dioxyde de soufre, le pays se dote de solutions pour diminuer ses émissions. L'outil permettra au public de suivre les émissions polluantes des entreprises et d'aider les autorités à poursuivre ceux qui enfreignent les règles ou tentent de «se soustraire à la supervision», selon le ministère de l'Environnement chinois, repris par Reuters.

Ce qu’il faut savoir. Au total, 2,36 millions d'entreprises, d'installations industrielles et d'institutions en Chine sont légalement obligées d'obtenir des permis pour émettre des polluants comme le dioxyde de soufre ou les eaux usées. Des amendes et des contrôles à répétition attendent les entreprises réfractaires. Le gouvernement entend même mettre fin à l’activité des pires pollueurs récidivistes.

link

Reuters

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi