| | News

La baisse des émissions de CO2 de 2020 n'a rien d'une victoire pour le climat

Fumées de cheminée au dessus de Moscou, novembre 2018 | Maxim Shipenkov/ EPA/ Keystone

En 2020, les émissions de CO2 fossile ont diminué de 2,4 milliards de tonnes par rapport à 2019, selon le rapport annuel du Global Carbon Project. Une baisse principalement due aux restrictions et confinements qu’a connus le monde pour tenter d’endiguer la pandémie de Covid-19, mais qui n’a rien de pérenne.

Pourquoi c’est important. Les émissions de CO2 fossiles, liées au pétrole, gaz et charbon, représentent toujours 34 milliards de tonnes sur l’année, auxquelles il faut encore ajouter 6 milliards de tonnes provenant des changements d’utilisation des sols, principalement la déforestation selon le rapport. Cette baisse, ponctuelle, est loin de refléter la tendance générale de ces 10 dernières années, qui traduit une augmentation moyenne de l’ordre du demi-milliard de tonnes par an entre 2010 et 2019.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi