| | News

La réponse fédérale à l'initiative des glaciers insuffisante pour l'Académie des sciences naturelles

Une vue sur le glacier du Trient lors d'un hommage aux glaciers co-organisé par l'initiative pour les glaciers | Jean-Christophe Bott/ Keystone

Les Académies suisses des sciences ont décidé de se prononcer sur le contre-projet proposé par le Conseil fédéral face à l’initiative pour les glaciers. Celle-ci voulait viser l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050, notamment via l’interdiction totale des combustibles et carburants fossiles. Berne se donne la même cible, mais avec des instruments différents, préférant augmenter les compensations et le stockage du CO2, proposition que la Scnat considère comme trop faible face au défi à relever.

Pourquoi c’est important. La fonte des glaciers suisses est l’une des conséquences les plus visibles du changement climatique. L’initiative pour les glaciers, déposée en septembre 2019, souhaite imposer à la Suisse le respect de ses engagements pris lors de la ratification de l’Accord de Paris. Si le Conseil fédéral semble aller dans le même sens, le désaccord réside dans la façon d’y parvenir.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi