Réservé aux abonnés

Feux, canicules: les glaciers des Diablerets se sont séparés

Une langue de terre sépare désormais les deux glaciers des Diablerets. ı Keystone / Jean-Christophe Bott

En cet été 2022, l’Europe est traversée par des vagues de chaleur exceptionnelles, des sécheresses et des incendies. Retrouvez les nouvelles et les analyses qui comptent sur notre article de suivi.

Mercredi 14 septembre

Triste séparation. Ils ne faisaient qu’un depuis deux millénaires mais ils se sont séparés. Plus rien de relie désormais les glaciers de Tsanfleuron et du Scex Rouge, sur le massif des Diablerets, la glace qui les unissait ayant complètement fondu. Le col de Tsanfleuron, à 2816 mètres d’altitude, laisse donc paraître aujourd’hui une langue de terre, ce qui n’avait plus été le cas depuis plus de… 2000 ans. Nous vous en parlions justement fin août dans notre Exploration «Requiem pour nos glaciers».

Mardi 13 septembre

Records de température battus. Il n'avait jamais fait aussi chaud en France en septembre depuis le début des relevés. Plusieurs records ont été battus. Lundi, il a par exemple fait 40,7°C dans les Landes, selon Météociel, abattant le précédent record de 2016, établi à 40,5°C.

De nouveaux feux. Conséquence des températures élevées, la Gironde a de nouveau été frappée par un feu de forêt, à Saumos dans le Médoc. Mardi matin, l'incendie avait déjà consumé 1300 hectares, et 540 personnes avaient été évacuées, selon Franceinfo.

Lundi 12 septembre

Vague de chaleur tardive. C’est une nouvelle vague de chaleur qui déferle ce 12 septembre sur l’Europe de l’Ouest, à commencer par les côtes du Sud-Ouest de la France. En cause, l’ex-cyclone Danielle, rétrogradée au rang de simple tempête extratropicale, positionnée au large du Portugal.

Si les précédents épisodes de chaleur de l’été étaient associés à la sécheresse, la situation pourrait être cette fois assez différente, le système dépressionnaire ayant absorbé une large quantité de vapeur d’eau venue des tropiques. La quantité d’eau «précipitable» est proche des records, soulignait le climatologue français et expert du Giec Christophe Cassou sur Twitter. Le phénomène anticyclonique de «pompe à chaleur» pourrait laisser place à celui de «pompe à humidité».

Vendredi 9 septembre

La sécheresse en images. Après un été sec et caniculaire, les pluies reviennent enfin et les rivières se remplissent en Suisse. Ainsi, le transport par bateaux sur le lac de Brenets a pu reprendre ce vendredi 9 septembre, indique l’office du tourisme du canton de Neuchâtel. Le niveau de l’eau est remonté d’environ 10cm par heure ces derniers jours dans les bassins du Doubs.

Depuis mi-juillet, le trafic lacustre était à l’arrêt pour cause de sécheresse, comme on peut le voir en images ci-dessous. A gauche, le lac de Brenets cet été comparé, à droite, à la situation actuelle (cliquez sur le point blanc au milieu pour faire bouger la séparation).

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter