En Californie, les véhicules Uber et Lyft polluent 50% fois plus par passager que les autres

Image d'illustration | Stock Catalog/Flickr/Creative Commons

Commander un Uber (ou Lyft, un concurrent de la firme aux Etats-Unis) est, indubitablement, une option pratique. En Californie, elle occasionne toutefois 50% plus d’émissions de CO2 par passager que les autres automobiles, selon une étude du California Air Ressources Board. En cause, le temps que les conducteurs passent seuls au volant de leur voiture dans l’attente d’une course, qui représente un tiers du temps de conduite, explique Curbed Los Angeles.

Pourquoi on en parle. Ce sont certains trajets courts qui sont explicitement visés: en 2018, une étude concluait que 60% des trajets réalisés avec Uber ou Lyft aux Etats-Unis auraient pu être réalisés en marchant, à vélo, ou encore à l’aide des transports publics. Les taxis ne sont pas explicitement mentionnés par l’article, mais il faut croire que leur coût d’entrée, plus élevé, exerce davantage un effet dissuasif sur les trajets courts. En Europe, plusieurs ONG ont récemment accusé Uber d’avoir contribué à la dégradation de la qualité de l’air à Londres et à Paris.

link

Lire l'article de Curbed Los Angeles