Réservé aux abonnés

Climat: le Giec lance un appel de la dernière chance

Les mobilités décarbonées, et notamment le vélo, sont l'une des façons de réduire la demande en énergies fossiles (image d'illustration) | unsplash /Joshua Rawson-Harris

C’est sur un constat sévère mais juste qu’Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a ouvert la conférence du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) ce lundi 4 avril. Le monde n’est pas du tout sur la trajectoire d’un réchauffement à 1,5°C, comme l’observait déjà le Giec en août dernier:

«Le nouveau rapport du Giec est une litanie de promesses climatiques brisées. Certains dirigeants d’Etats et d’entreprises mentent et font l’inverse de ce qu’ils affichent publiquement.»

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter